De la passion à la réparation

Nouveau témoignage d’un passionné des trains Hornby :

Ma passion des trains Hornby, je la dois à un couple d’amis de mes parents. Ils n’ont eu que des filles ! En 1970, le père n’ayant toujours pas de garçons, décida de revendre son train. Mes parents s’en portèrent acquéreurs. Et mon père sortit d’une grosse caisse en bois : des mètres de rails, 3 énormes locomotives, une dizaine de non moins énormes wagons et un transformateur. Enorme, car à cet âge, je ne connaissais que le HO !

Plus grand, je sortais ce train tous les 2 à 3 ans. D’années en années, les locos devenaient poussives. Je commençais à passer plus de temps à maugréer contre ce mauvais fonctionnement qu’à en profiter. Vers 25 ans, lors d’une visite dans le grenier de mes parents, je remettais la main sur cette grosse caisse en bois. Je décidais, avec l’accord de mes parents, de l’emporter  afin de rénover ces vieux trains. Mes études en électricité m’ayant donné de l’assurance, je pensais que cela se ferait rapidement. Mais les années passèrent. La grosse en bois suivit mes nombreux déménagements. A chaque fois que je la voyais, je me disais que j’aurai bientôt le temps de m’occuper de son contenu. …

Enfin il y a deux ans, mes diverses activités me prenant moins de temps, je descendais enfin la caisse du grenier. Je redécouvrais le train de mon enfance et constatais que les années dans le grenier ne l’avaient pas arrangé.

Comment allais-je remettre en état ces rails oxydés ?

Pour les rails, ce fut facile : En tombant sur ce blog, je n’eu qu’à mettre en pratique ses conseils.

Comment refaire fonctionner ces locos devenues poussives ?

Pour les locomotives, j’ai commencé par sillonner les forums techniques sur les moteurs à courant continu, leurs différents composants, leurs faiblesses, la façon de tester l’induit du moteur,  recherchant les éléments qui ralentissaient leur usure. Ensuite, je me suis attaché à rechercher la façon de diminuer les résistances physiques et électriques : éviter  l’encrassement des frotteurs et du collecteur, utiliser  les meilleurs lubrifiants en fonction des matériaux en frottement, utiliser  les meilleurs produits solvants permettant de faire disparaitre les graisses et huiles brulées …

Une fois toutes ces connaissances théoriques collectées, il fallait passer à la pratique. 

Les premiers essais eurent lieu sur ma BB 9201 panoramique. Et ils me confirmèrent que tous mes efforts n’étaient pas vains ! Elle tourne maintenant comme une horloge, dès les premiers degrés de rotation du  potentiomètre de l’alimentation Hornby d’origine.

Mon deuxième essai s’exerça sur ma BB 8051 bi color. Fort de mon premier succès, je fis des essais de roulement avant et après  rénovation. Alors qu’il lui fallait prêt d’une minute pour parcourir  un ovale de 22 rails en tirant 6 STEF, après rénovation il ne lui fallut que 8 secondes  avec une rame de 4 petits ST  Frères et 2 citernes pour la même distance.

Ensuite, ma BB 13001 subit avec bonheur le même sort que ses sœurs et chacune d’elle est maintenant capable de tirer une rame de 8 voitures voyageurs. Un conseil, n’en faites pas autant avec une motrice non révisée.

Depuis quelques mois, je révise, répare, remet à neuf les motrices Hornby vendues par laboutiquedutrain0. Et je propose maintenant mes services à tous les collectionneurs.

Si votre BB 9201, votre BB 13001 ou votre BB 8051 bi color Hornby a besoin d’une révision, contactez moi ! Mes nombreux contacts dans le domaine du train jouet en 0,  me donnent  la possibilité d’acquérir des pièces détachées, qui me permettront de venir à bout de presque toutes les agressions du temps et de l’usure subies par vos motrices !

1 commentaire pour “De la passion à la réparation

  1. Je vois avec admiration la passion de certains pour leur train . Ne pourraient-ils pas partager leur passion en nous faisant des petits stages de réparation car je pense qu’il y a beaucoup d’amateurs comme moi qui n’osent pas enlever la première vis . Enfin si quelqu’un connaît ce passionné qui veut bien partager son savoir ,je suis prêt à traverser la France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *